SmartTrade Technologies : Interview – 3

SmartTrade Technologies interview 3
Interview de David Vincent

Fondateur et CEO de SmartTrade Technologies

SmartTrade Technologies : Interview de David Vincent 3ème partie

En 1999, David Vincent fonde SmartTrade Technologies, éditeur spécialisé dans le développement de plateformes de trading électronique. Après avoir présenté son entreprise et analysé la crise dans les  Tribunes libres du 18/02 et du 4/03, il nous donne sa vision de l’avenir. 

Avez-vous intensifié ou défini une nouvelle communication chez smartTrade Technologies ?

Oui, sans qu’elle soit pour autant normalisée. Des équipes organisent et animent des sessions sur des sujets particuliers une fois par mois, en live, sur toutes les time zones. Ces sessions sont enregistrées et publiées sur l’outil de social media interne.

Un regret, bien sûr : dans notre secteur, il faut perpétuellement innover. Or, tout ce qui fuse de manière impromptue autour de la machine à café a plus ou moins disparu. Cette ébullition, cette spontanéité sont remplacées par des séquences beaucoup plus planifiées qui rendent l’innovation moins spontanée.

Quels sont les changements survenus ? Quelles sont les nouvelles tendances ?L’informatique, la technologie, les systèmes d’information s’accélèrent et sont bien positionnés. Les cycles de vente sont plus compliqués car les vendeurs doivent vendre et convaincre à travers un écran, ce qui est moins facile qu’au détour de voyages et de rencontres.

La manière de recruter a évolué également. Le contexte nous permet de redistribuer le travail plus globalement, sur les différents sites dans lesquels smartTrade Technologies est implantée. Comme dans toute situation, il en résulte malgré tout quelques avantages. L’accès à plus de talents nous a permis d’agrandir notre espace de recrutement.

Comment voyez-vous le futur ?

La manière de travailler devrait s’en trouver fortement modifiée, notamment dans nos métiers entièrement tournés vers le digital. Nos salariés pourraient habiter de plus en plus loin. Cette redéfinition de l’espace va sans doute agir comme une caisse de résonance de tous ces sujets au sein de l’entreprise, que ce soit en termes de politique salariale, de management ou d’évolution des salariés dans la société.

Autre changement dans les modèles de travail : les bureaux. Beaucoup d’entreprises ont des bureaux qui ne sont occupés qu’à une toute petite fraction de leur capacité. Ce qui est aujourd’hui notre cas. D’où une redéfinition de l’entreprise : est-elle constituée de bureaux physiques ou doit-elle être une entité plus souple qui se déplace librement à travers la planète ? Dans nos métiers, on le voit, la dématérialisation est en marche, et le bureau pourrait devenir simplement un endroit où réunir les gens.

Face à cette crise, je reste optimiste. La crise est synonyme d’opportunité en chinois … pour ceux qui sauront saisir la balle au bond.

Pour aller plus loin : 

La communication en temps de crise chez Éminence : Tribune du 17/09/2020 , Tribune du 1/10/2020

Crise : le jour d’après…

Partager

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email