Fracture numérique et Covid

fracture numérique blog dixit
Interview de Cyrille Honegger

Délégué général Centre Est du groupe Altice

Fracture numérique et Covid : la réponse engagée de SFR

La fracture numérique a été d’autant plus prégnante pendant l’épidémie de Covid 19. En effet, le manque de connexion accentue de manière dramatique l’isolement des plus démunis. Quelle a été la stratégie de SFR pour y remédier ?

Cyrille Honneger, délégué général Centre Est du groupe Altice (SFR, BFM, RMC) à Lyon, revient aujourd’hui sur les actions menées par le groupe pendant les 2 confinements.

Télétravail : les premières conséquences du confinement

Le premier confinement a eu des conséquences radicales sur les habitudes de travail. Chez Altice France, groupe convergent de télécommunication (SFR) et de médias (BFM, RMC), nous avons pris 3 dispositions :

  • le télétravail pour une grande partie des 10 000 collaborateurs ;

  • un plan de continuité de l’activité pour ceux qui interviennent sur le terrain ou si les métiers l’exigent ;

  • la mesure gouvernementale de chômage partiel pour les vendeurs des boutiques.

Nous avions déjà un accord d’entreprise permettant aux salariés de SFR de travailler une journée par semaine à distance, ce qui a facilité l’adaptation : les outils du service informatique étaient déjà en place et nos plateformes de visioconférences ont bien fonctionné, pour nos collaborateurs comme pour nos clients.

Comme partout en France, nous avons constaté que les réseaux étaient résilients et ont tenu le choc par rapport au pic de consommation du télétravail. Nous avons cependant été très tôt attentifs à la problématique d’isolement, ressentie plus fortement chez certains. Et nos managers veillent à maintenir un esprit d’équipe malgré les nouvelles habitudes de travail.

Fracture numérique : agir dès le premier confinement

Si tout se déroule sans encombre chez Altice, en revanche, nous avons vite pris conscience d’une problématique de connexion chez les Français les plus fragiles. Nous avons donc décidé d’agir rapidement en faveur des publics les plus éloignés du numérique.

Pour ce faire, nous nous sommes appuyés sur l’expérience de la Fondation SFR, créée en 2006 et qui a un vrai savoir-faire dans deux domaines :

  • l’inclusion numérique des personnes en situation de précarité sociale et numérique

  • l’insertion professionnelle des jeunes en difficulté.

Emmaüs Connect

Dès le mois de mars, nous avons déployé un plan d’urgence de solidarité aux côtés du Ministère de l’Éducation nationale et d’Emmaüs Connect, dont nous sommes fondateur et qui accompagne les publics éloignés du numérique.Ce plan d’urgence a permis d’équiper et de connecter 75 000 personnes exclues du numérique.

Depuis plus de 10 ans, Emmaüs Connect, grâce au soutien de SFR, développe des programmes de sensibilisation, de formation et d’accompagnement des personnes en situation de précarité numérique et sociale. À travers ses 13 espaces de solidarité numérique situés dans 10 villes de France, Emmaüs Connect a déjà accueilli, conseillé, formé et équipé plus de 40 000 personnes depuis sa création.

Emmaüs Connect a analysé les besoins des associations et s’est occupé de distribuer et de promouvoir les aides sous forme de dons de tablettes, de smartphones et de recharges prépayées avec Data. Nous avons pu être très réactifs grâce à cette fine connaissance sur le terrain.

Suite dans la prochaine Tribune libre…

Pour aller plus loin : https://emmaus-connect.org

Partager

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email