Communiquer par tous les temps

communication multicanal
Interview de Dominique Seau

Président du groupe Éminence

« Je ne suis pas Éminence, je l’incarne. »

Dans les tribunes libres des 17 septembre , 1er octobre et 15 octobre, Dominique Seau se confiait sur la communication au sein d’Éminence, en temps de crise et par beau temps. Un témoignage inspirant en cette période troublée (et que je vous invite à relire)…

Ce littéraire contrarié anime un compte LinkedIn très suivi, nourri de citations philosophiques, humoristiques ou littéraires.

Vous êtes un homme de conviction. Comment faites-vous passer vos messages au niveau des valeurs ?

Je fais passer des messages sur mes valeurs et mes convictions de manière personnelle sur mon compte LinkedIn. Je l’anime seul. Cela me donne pas mal de liberté, car je n’ai pas besoin de faire valider mes posts par les rouages de l’entreprise. C’est une manière de faire passer des messages de manière indépendante.

D’ailleurs, quand je recrute des cadres, je sais qu’ils ont regardé mon profil, mes prises de position, mes vidéos. Ils y sont sensibles. Au-delà de l’entreprise, ils regardent qui l’on est. C’est encourageant.

Il y a une quête de sens, mais la réponse est cosmétique car les entreprises doivent passer à travers les fourches caudines des fonds ISR (pour Investissement Social Responsable) et des fonds souverains. Il faut montrer aux investisseurs que l’on est vertueux, surtout dans le domaine du textile (problème des colorants, du travail des enfants, etc…)

À travers mon compte LinkedIn, je fais passer des valeurs personnelles. Je ne suis pas Éminence, je l’incarne. Je n’utilise que LinkedIn et n’expose que ma vie professionnelle, mais je peux parfois prendre position sur des sujets politiques ou de société.

Pour l’alimenter, c’est très simple : j’ai en stock de jolies histoires et de belles phrases ou proverbes qui éclairent les articles partagés.

Que pensez-vous de la communication interne et de la communication externe ?

Il faut les deux. La communication interne est modérée, validée par un collectif, elle met en relief différents aspects sous la responsabilité de l’information officielle.

Mais on a besoin d’instantané. On veut être capable d’exprimer des opinions individuelles, on veut fendre l’armure. Il faut une communication officielle ET personnelle.

Elle est extrêmement difficile à modérer, car elle n’est pas sous le coup de la loi. En communication interne, on interdit d’attaquer ou de diffamer au nom de l’entreprise. Il y a une prise de parole modérée des cadres et des salariés.

J’ai pris position personnellement sur LinkedIn quand j’ai lu dans un article qu’un élu local arrêtait de commander des masques car ils étaient chers et livrés trop lentement. J’ai réagi en temps réel pour rétablir la vérité.

Pour vous la communication interne s’inscrit dans le temps et la communication externe dans l’instantané ?

Oui, mais c’est compliqué. Quand le plan social de Danone a fuité dans le Monde, ce qui constitue un délit d’entrave dans le droit pénal, que fallait-il faire à chaud ? Réagir ou se taire ?

Il est dangereux de négliger la communication interne. Les messages lus et relayés sur les réseaux sociaux sont déformés, comme dans ce jeu à 20 dans la cour de récréation, où l’on se chuchote un message à l’oreille. Le message d’arrivée n’est pas le message de départ.

La communication interne doit communiquer sur ce qui a été fait, sur des exemples concrets.

La newsletter d’Éminence a été créée il y a deux ans. Auparavant, le groupe sous LBO (montage financier à effet de levier) possédé par des fonds financiers ne communiquait pas en amont des phases de cession de l’entreprise pour ne pas inquiéter les salariés sur leur devenir, avant que le futur actionnaire ne soit connu.

Cela a été mal perçu. Les salariés ont besoin de savoir où ils vont. Nous avons décidé de leur répondre au travers de questionnaires et d’une newsletter. J’y ai une prise de parole limitée ou parfois aucune. La newsletter met en avant les services. C’est un format recto-verso qui doit répondre à deux questions : Est-elle dans l’esprit ? Une fois lue par les salariés, sera-t-elle lue par la famille, les amis ? Elle est publiée tous les trois mois et produite par un ancien journaliste.

Profil LinkedIn pour la communication personnelle, newsletter pour la communication interne, mails personnels aux salariés en communication de crise, relations étroites avec les médias… voici les ingrédients de la communication d’Éminence, tels que nous les a livrés Dominique Seau dans cette interview au long cours : des outils qui permettent de garder le cap, quelle que soit la météo.

Pour aller plus loin : Revivez la rencontre #Futurapolis avec Dominique Seau et d’autres entrepreneurs :https://www.facebook.com/LePointInnovation/videos/820718488494685/

Partager

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email